Renseignements contextuels - Comparaison des systèmes électoraux

Le régime politique et le système électoral du Canada sont assez différents de ceux des États Unis. 

Canada

Au Canada, le rôle de chef d’État est surtout symbolique et n’est pas politique. En outre, il est distinct du rôle de chef du gouvernement. Le chef d’État est le monarque héréditaire, dont la représentante au pays est la gouverneure générale.

Le chef du gouvernement du Canada – la personne qui dirige le gouvernement fédéral et administre les affaires de l’État – est le premier ministre. Le premier ministre est choisi par voie électorale, sans être élu directement. En règle générale, le chef du parti qui a remporté le plus grand nombre de sièges à la Chambre des communes lors d’une élection générale devient premier ministre.

Il y a 338 députés à la Chambre des communes. Chaque député est élu pour représenter une circonscription. Une élection générale fédérale se déroule dans chacune des 338 circonscriptions du pays et est supervisée et coordonnée par Élections Canada, un organisme indépendant et non partisan. Les élections municipales, provinciales et territoriales sont organisées séparément par des organismes électoraux indépendants. 

États-Unis

Aux États Unis, le chef d’État et le chef du gouvernement sont la même personne, soit le président. Les Américains votent séparément pour le président, les sénateurs et les membres de la Chambre des représentants. Lors d’une élection, les électeurs doivent choisir les candidats qui occuperont plus de 500 000 postes au sein des administrations locales, étatiques et fédérales. Il n’y a pas de système électoral national. Chacun des 50 États conduit l’élection en suivant ses propres règles et processus. 

Une particularité du système électoral des États Unis est le Collège électoral, qui choisit le président. Aux États Unis, le candidat à la présidence qui obtient le plus de votes dans l’ensemble du pays ne remporte pas automatiquement l’élection. En fait, lorsque les électeurs votent pour le président, ils votent pour un groupe de candidats qui représenteront leur État au sein du Collège électoral. Ce sont les membres du Collège électoral qui élisent le président. Le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de voix au Collège électoral remporte la présidence.

Vocabulaire utile

Chambre des communes : Chambre basse du pouvoir législatif canadien. La plupart des lois adoptées par le Parlement sont d’abord présentées à la Chambre des communes.

Chambre des représentants : Chambre basse du pouvoir législatif américain, qui est responsable des lois fédérales.

Chef d’État : Principal représentant officiel d’un pays, et personne qui incarne l’État. 

Chef du gouvernement : Personne qui dirige le gouvernement et qui administre les affaires de l’État.

Circonscription : Région géographique où les résidents élisent la personne qui les représentera auprès du gouvernement fédéral.

Collège électoral : Aux États Unis, le Collège électoral se compose de 538 membres nommés pour représenter les États et élire directement le président. Le candidat à la présidence ayant obtenu le plus grand nombre de votes dans un État lors d’une élection générale remporte la totalité des voix du Collège électoral pour cet État, sauf dans deux États.

Démocratie représentative : Régime politique dirigé par des élus représentant de grands groupes de personnes. 

Fédération : Entité politique composée de régions ayant une certaine autonomie gouvernementale (p. ex. États ou provinces), mais relevant d’un gouvernement fédéral central.

Monarchie constitutionnelle : Système dans lequel les pouvoirs du monarque sont limités par la constitution écrite ou non écrite du pays.

Monarchie : Régime politique dirigé par un monarque (p. ex. un roi ou une reine).

République fédérale : Pays qui est une fédération et dont les chefs sont élus.  

République : Pays dans lequel le pouvoir suprême revient au président élu ou nommé plutôt qu’au monarque. 

Sénat : Chambre haute du pouvoir législatif aux États Unis et au Canada.

« Ticket » : Aux États Unis, les candidats à la présidence choisissent un candidat à la vice présidence comme partenaire de campagne. Durant l’élection, ils forment une entité pour qui voter. Ce duo est appelé « ticket ».