Enseigner « Cartographie des circonscriptions électorales » - Vidéo description

Allô, je m’appelle Joseph Péloquin-Hopfner. Je suis coordonnateur en éducation à Élections Canada. Dans cette vidéo, je vais vous montrer comment vous pouvez enseigner « Cartographie des circonscriptions électorales ».

Qu’est-ce qui rend la délimitation des circonscriptions électorales juste? C’est la question d’enquête que les élèves explorent dans la Cartographie des circonscriptions électorales. Vos élèves considèrent une variété de facteurs géographiques afin de diviser un pays imaginaire de façon équitable et juste.

On commence avec une réflexion, la première partie de notre formule à trois étapes.  La réflexion de 5 minutes aide les élèves à créer des liens entre leur expérience personnelle et l’idée-clé de la leçon. Dans cette partie, les élèves s’imaginent qu’ils sont à une fête pour célébrer l’anniversaire d’un grands-parents. Sept personnes participent à cette fête : les deux grands-parents, les deux parents, un enfant de trois ans et deux adolescents. Tout le monde veut une part du gâteau d’anniversaire ! 

Discutez avec la classe de la façon dont il faudrait séparer le gâteau pour que tout le monde obtienne sa juste part. La part devrait-elle être de la même taille pour tous, ou varier selon l’âge de la personne, sa grandeur ou tout autre facteur? Discutez de la différence entre égalité et équité. 

J’adore comment cette question en apparence simple peut mener à des discussions complexes. 

Dites à vos élèves d’imaginer un gâteau de la forme du Canada. Comment le diviseraient pour la population totale du pays? Expliquez que le Canada est divisé en 338 circonscriptions électorales. Dans chacune d’elles, les électeurs élisent un député, qui représente tous les habitants de la circonscription au Parlement. Vu que la population canadienne change, le nombre de circonscriptions est ajusté aux dix ans. 

Vous êtes maintenant prêt à poser la question d’enquête :     Qu’est-ce qui rend la délimitation des circonscriptions électorales juste? Dites-leur qu’au Canada, quelques facteurs sont pris en compte lorsqu’on trace les limites des circonscriptions : la taille de la population, les caractéristiques géographiques, les facteurs sociaux comme la culture et la langue.

Pour mieux connaître le vrai processus, les élèves considèrent ensuite tous ces facteurs en divisant un pays imaginaire. Commencez la portion Activité en créant des groupes de travail. Distribuez les cartes et les fiches de renseignements à chaque groupe. Les trousses commandées en ligne comprennent la carte principale et les cartes de référence pour votre classe. Par contre, vous devez vous procurer vos propres marqueurs effaçables. 

Pour plus de cartes, vous pouvez aussi les télécharger et les imprimer à partir de notre site web.

Expliquez aux élèves qu’ils doivent délimiter les circonscriptions de leur pays imaginaire tout en tenant compte de la notion d’équité. Les élèves nomment d’abord leur pays imaginaire, le divisent en huit circonscriptions de la façon la plus équitable possible, puis tracent les limites des circonscriptions sur la carte principale. Les huit circonscriptions doivent couvrir la totalité de la superficie du pays. 

La carte principale comprend déjà une circonscription. Les élèves doivent utiliser ces limites comme point de départ et ajouter sept autres circonscriptions, pour un total de huit. Si les élèves ont du mal, ils peuvent en créer d’autres, mais ils doivent justifier leurs décisions.

Les élèves devraient chercher à répartir équitablement le nombre d’habitants entre les circonscriptions en considérant également les facteurs dans les cartes de références – l’histoire commune, les communautés linguistiques, et même la géographie du pays. 

Le travail prend un peu de temps. Vous pouvez en profiter pour évaluer l’esprit de collaboration entre les groupes. Est-ce qu’ils considèrent toutes les perspectives de leurs groupes et toutes les données? Est-ce qu’ils arrivent à avoir leur juste part de participation dans l’activité? Pour faciliter la tâche, on offre une grille d’évaluation dans le guide de l’enseignant. 

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse pour cette activité. Les élèves doivent par contre être capables de justifier leurs décisions. Si certains groupes terminent avant les autres, vous pouvez distribuer l’une ou toutes les cartes spéciales pour enrichir l’apprentissage. Ces cartes ajoutent une dimension réaliste de la cartographie, tout en complexifiant la tâche! 

Une fois le travail terminé, affichez les cartes sur le mur et invitez vos élèves à circuler dans la classe pour observer les différences et similarités entre les circonscriptions imaginaires. Pour encourager la pleine participation de tous les élèves, vous pouvez nommer un élève par groupe qui reste à sa station et agit en tant qu’interprète pour expliquer la carte aux visiteurs.

Vous pouvez ensuite visionner la vidéo « Entrevue avec une géographe d’Élections Canada ». Joanne Geremian y explique la démarche utilisée pour cartographier les circonscriptions au Canada. Cette vidéo établit un lien fort intéressant entre le marché du travail en démontrant l’impact réel d’une carrière dans le domaine de la géographie.

Après le visionnement, les élèves retournent à la question d’enquête avec la fiche de suivi pour réfléchir à leur apprentissage.

À la fin de la leçon, les élèves ont une idée plus approfondie des facteurs d’équité et de justice à considérer dans la délimitation des circonscriptions électorales fédérales. 

Ce que j’aime de cette leçon c’est qu’elle transforme un sujet complexe en leçon participative avec des notions simples. Les élèves peuvent mieux comprendre le lien étroit qui existe entre la géographie et les élections – peut-être verront-ils leur propre place au sein de notre démocratie!

Une fois terminée, n’oubliez pas de partager votre expérience et vos photos avec nous sur nos comptes Twitter et Facebook!