Enseigner « Géographie des Élections » - Vidéo description

Salut, je m’appelle Joseph Péloquin-Hopfner. Je suis coordonnateur en éducation à Élections Canada. Dans cette vidéo, je vais vous montrer comment vous pouvez enseigner « Géographie des Élections ».

Quelle est ma circonscription électorale? Comment est-ce qu’elle se compare aux autres? Ce sont les questions d’enquête que les élèves explorent dans la Géographie des élections

Les élèves comparent les caractéristiques géographiques de leur propre circonscription avec d’autres, en se servant de cartes et de fiches d’information.

On commence avec une courte réflexion, la première partie de nos leçons à trois étapes. La réflexion de cinq minutes permet aux élèves de tisser des liens entre leurs propres expériences et l’idée-clé de la leçon. Pour la réflexion, les élèves pensent aux communautés auxquelles ils appartiennent. Ils peuvent commencer en écrivant, pour ensuite partager avec un voisin.

Demandez à quelques duos de partager leurs idées avec la classe. Les élèves vont peut-être partager qu’ils sont membres de communautés sportives, religieuses, linguistiques, culturelles, ou autres. Les conversations en petits groupes ou en paires avant la mise en commun offrent un coup de pouce aux élèves qui manqueraient de confiance autrement.

Ensuite, expliquez que les élèves se retrouvent dans une communauté qui élit un représentant au Parlement. Cette communauté est souvent connue sous le nom « circonscription ».  

Vous pouvez maintenant présenter les questions d’enquête et expliquer aux élèves qu’ils se serviront de cartes et de données pour y répondre. Pour la partie activité de la leçon, examinez la Carte du Canada – Circonscriptions fédérales et la Carte des résultats officiels de l’élection générale. Ces deux cartes font partie de la trousse lorsque vous commandez la ressource. La carte des résultats est particulièrement intéressante autant pour les élèves que pour les enseignants!

Passez en revue les éléments principaux qu’ils peuvent trouver sur une carte pour faciliter leur compréhension. Divisez vos élèves en groupes et donnez-leur un tour chacun pour observer les cartes, en considérant ces questions.

Une fois qu’ils ont eu la chance d’en discuter, demandez-leur s’ils peuvent situer la circonscription électorale de leur école. Ils peuvent placer une épingle ou un collant au bon endroit.

Pendant qu’ils sont toujours devant la carte, demandez-leur ce qu’ils remarquent dans les caractéristiques de leur circonscription (sa largeur, son entourage, etc.). Expliquez par la suite qu’ils vont travailler en petits groupes à l’aide d’une fiche d’information pour apprendre plus de détails sur la circonscription de votre école. Voici quelques questions pour les guider.

Regardez de plus près les fiches d’information. Voici, par exemple, ma circonscription : Saint-Boniface – Saint-Vital. Je vois tout de suite que c’est dans un centre urbain, mais qu’elle contient des endroits également moins peuplés et industriels. On voit qu’elle suit en partie la rivière, un facteur naturel, et qu’elle suit également certains facteurs artificiels, comme des routes.

Les élèves peuvent également analyser les données des fiches d’information recueillies par Statistiques Canada.  Ils permettent de connaitre la population qui l’habite, son taux de croissance ou de décroissance, l’âge moyen, le revenu moyen, etc. Les langues parlées font aussi partie des fiches d’information, ce qui donne un aperçu du portrait culturel des résidents des circonscriptions. C’est intéressant pour les élèves, qui peuvent mieux connaitre la communauté électorale dans laquelle ils vivent.

Toutes les fiches d’information se trouvent sur notre site web et sont téléchargeables et imprimables. Elles comprennent une carte de la circonscription avec les mêmes données. Elles se comparent donc facilement. Et c’est ce que vos élèves feront par la suite.  

Donnez d’abord la fiche d’information de la circonscription de votre école. Ensuite, donnez-leur la fiche d’information d’une autre circonscription à chaque groupe. Vous pouvez choisir les circonscriptions avoisinantes, ou bien les plus éloignées. Si vous ne savez pas par où commencer, le guide de l’enseignant présente six fiches qui ont été choisies pour illustrer la diversité de notre pays. 

Vous pouvez vous servir d’une bonne variété de circonscriptions pour enrichir la discussion, mais si vos élèves apprennent la langue, ils auront peut-être plus de facilité s’ils comparent tous les mêmes fiches. La trousse comprend même un guide de vocabulaire utile pour familiariser les élèves aux différents termes.

Les élèves peuvent retourner à la grande carte pour situer la deuxième circonscription. Par la suite, les élèves reprennent leurs places et travaillent dans leur petit groupe pour analyser la nouvelle circonscription et la comparer à l’autre à l’aide du diagramme de comparaison. Une fois que les élèves sont d’accord, chaque groupe peut partager quelques résultats avec la classe pour passer à la dernière étape : la consolidation.

Pour amorcer la discussion, demandez-leur des questions telles que : Savez-vous combien de gens ces circonscriptions envoient au Parlement? C’est une question piège. Nous voulons que les élèves se souviennent qu’une seule personne par circonscription est envoyée au Parlement pour représenter TOUS les gens qui y résident, qu’ils aient voté pour cette personne ou non.

Combien de circonscriptions y a-t-il au total? Une fois à la réponse trouver, qu’ils important les élèves sachent que le parlement se compose de ces gens qui représentent l’ensemble des citoyens canadiens, et qui prennent les décisions en votre nom.

Des deux circonscriptions que vous comparez, laquelle est plus facile à représenter? Pourquoi? C’est une excellente question qui peut mener à des discussions intéressantes. Dans une circonscription urbaine, la population peut se déplacer par voies routières et emprunter le transport en commun. C’est différent dans les circonscriptions rurales qui ont une grande superficie. Souvent, on doit conduire de longue distance, prendre l’avion ou même une motoneige pour se rendre d’un bout à l’autre. Sans oublier que les représentants élus voyagent à Ottawa pour siéger au Parlement! D’un point de vue culturel, la densité urbaine vient souvent avec une plus grande diversité linguistique, en comparaison au milieu rural, où la diversité peut être moins importante.

Vos élèves pourront tirer plusieurs autres conclusions de cette activité qui est somme toute relativement simple. Les fiches de suivi peuvent vous aider à avoir une meilleure idée de leur apprentissage puisqu’ils peuvent réfléchir individuellement.

La réflexion écrite est une composante importante du processus d’apprentissage, surtout dans une leçon avec autant d’activités et de discussions que celle-ci. Élections Canada fournit les cartes et les données, mais vous pouvez faire ce que vous voulez avec la leçon. Le but est d’aider les élèves à devenir des citoyens informés et de futurs électeurs qui comprennent leur propre communauté électorale. 

Une fois terminée, n’oubliez pas de partager votre expérience et vos photos avec nous sur nos comptes Twitter et Facebook!