Élections en chiffres

Interpréter les données sur la participation électorale

Guide de l’enseignant

Description générale

Cette activité est conçue pour un cours de mathématiques ou de gestion de données. Elle peut aussi être utilisée dans les cours de langue ou de sciences sociales pour étudier et analyser des produits infographiques et améliorer la numératie et les connaissances médiatiques.

Les élèves commenceront par réfléchir aux tendances observées dans leur école ou leur communauté, et feront des prédictions sur les tendances électorales possibles. En petits groupes, ils analyseront deux ensembles de données : un graphique illustrant la participation électorale au Canada depuis la Confédération et un tableau des taux de participation électorale par groupe d’âge aux élections fédérales de 2011 et de 2015. Ils devront ensuite trouver une façon de bien représenter les données du tableau. 

Pour consolider leur apprentissage, ils examineront les infographies créées par Élections Canada à partir des mêmes données, et ils les compareront avec leurs propres concepts.

 

Durée

60 minutes

La participation électorale varie au fil du temps. Il est important de comprendre les chiffres associés à la participation électorale, car la participation des électeurs a une incidence sur notre démocratie.

 

Idée-clé

Tous les Canadiens n’ont pas toujours eu le droit de vote. Pendant longtemps, le vote était considéré comme un privilège : certains groupes de la société ont été exclus à différents moments. Aujourd’hui, presque tous les citoyens canadiens âgés d’au moins 18 ans ont le droit de voter.

 

Question d’enquête

Qu’est-ce qui distingue le vote des jeunes par rapport à celui des autres groupes d’âge?

Compétences

  • Les élèves travailleront en collaboration. 
  • Les élèves feront appel à leurs capacités d’analyse, de résolution de problèmes et de raisonnement pour comprendre et interpréter des données électorales, soit : 
    • en analysant les taux de participation électorale au fil du temps;
    • en en comparant les taux de participation électorale par groupe d’âge;
    • en prédisant les prochaines tendances électorales.
  • Les élèves feront appel à leurs capacités de création et de communication pour représenter de l’information et illustrer leur réflexion en concevant ensemble une infographie, une carte conceptuelle, un graphique, un diagramme ou une image. (Les élèves peuvent utiliser les technologies ou réaliser leur concept à la main.)

Préparation

Matériel

Le matériel suivant est fourni en version HTML à des fins d’accessibilité. Pour l’expérience pratique en salle de classe, téléchargez la version imprimable (PDF).

Réflexion

5 minutes

Pour présenter le concept du changement au fil du temps, commencez par engager une discussion sur les tendances. Voici quelques questions pour susciter la discussion : 

  • Pouvez-vous nommer quelques tendances observées dans votre école ou votre communauté (p. ex. dans le domaine de la mode, des jeux ou de la musique)?
  • Selon vous, les tendances diffèrent-elles d’un groupe d’âge à l’autre (p. ex. entre vous, vos parents et vos grands-parents)? Pourquoi?
  • Comment savez-vous si une tendance est dépassée ou actuelle? 
  • Comment pourriez-vous suivre ces tendances d’une façon plus précise ou mathématique (p. ex. au moyen d’une enquête, d’un sondage d’opinion, d’activités d’observation)?

Écrivez les idées des élèves au tableau.

Engagez maintenant une discussion sur les tendances en matière de participation électorale. Voici des exemples de questions que vous pourriez poser : 

  • Pouvez-vous nommer quelques tendances liées aux habitudes de vote? 
  • Selon vous, les tendances diffèrent-elles d’un groupe d’âge à l’autre? Pourquoi?
  • Comment pourriez-vous comparer le taux de participation entre différents groupes d’âge?

Activité

1. Analyser un graphique

10 minutes

Montrez aux élèves le graphique « Participation aux élections fédérales, 1867-2015 ». Affichez le graphique ou distribuez-en des copies. Demandez aux élèves de répondre à ces questions en équipes de deux ou en petits groupes : 

  • Quels renseignements trouve-t-on dans le graphique? Quels renseignements ne s’y trouvent pas? 
  • Qu’est-ce que ce graphique nous apprend?
  • Quelles conclusions pouvons-nous tirer de ce graphique?

 

2. Interpréter des données

30 minutes

Expliquez aux élèves qu’ils devront analyser des données des deux dernières élections fédérales, puis créer un concept pour illustrer leur réponse à la question d’enquête : « Qu’est-ce qui distingue le vote des jeunes par rapport à celui des autres groupes d’âge? »

Distribuez ou affichez le tableau de données « Participation électorale par groupe d’âge – Élections générales de 2011 et de 2015 ». Les élèves doivent disposer d’un tableau de papier ou d’un tableau blanc ainsi que de marqueurs.

Demandez aux élèves d’analyser les données pour trouver ce qu’elles indiquent. 

En petits groupes, les élèves mettront en commun leurs idées et trouveront une bonne façon de représenter ces données pour répondre à la question d’enquête : « Qu’est-ce qui distingue le vote des jeunes par rapport à celui des autres groupes d’âge? »

Pour bien illustrer l’information, les élèves peuvent créer un graphique, un diagramme, une image, une infographie, etc. L’objectif de l’activité n’est pas de créer un produit fini, mais bien d’élaborer un concept. 

Consolidation

15 minutes

Invitez les élèves à faire part de leurs idées sur les façons de bien représenter les données. Pour ce faire, vous pouvez utiliser la stratégie des groupes experts (Jigsaw) ou de la visite d’exposition (gallery walk), ou demander aux groupes de présenter leur travail à la classe. Si vous manquez de temps, vous pouvez sélectionner quelques exemples pour en discuter. Voici quelques questions que vous pourriez poser : 

  • Comment ces élèves ont-ils répondu à la question « Qu’est-ce qui distingue le vote des jeunes par rapport à celui des autres groupes d’âge? »
  • Quels renseignements ont-ils choisi d’inclure ou d’exclure?

Distribuez ou affichez ensuite l’infographie d’Élections Canada, « Participation électorale 2011-2015 ».
 

Demandez aux élèves de l’examiner, puis engagez la discussion en posant les questions suivantes : 

  • Quels sont les points communs entre cette infographie et votre concept? Quels sont les éléments différents? 
  • Quels éléments a-t-on exclus? Quels éléments a-t-on conservés? 
  • Quelles questions vous posez-vous maintenant?

Demandez aux élèves en quoi cette infographie répond à la question « Qu’est-ce qui distingue le vote des jeunes par rapport à celui des autres groupes d’âge? »

Donnez une fiche de suivi à tous les élèves. Invitez-les à lire les questions suivantes et à inscrire leurs réponses sur la fiche :

  1. Qu’avez-vous trouvé intéressant ou important au sujet des données sur le vote des jeunes? Justifiez votre réponse.
  2. Faites une prédiction sur une élection qui aura lieu dans une dizaine d’années. Selon vous, est-ce que le taux de participation électorale des 18-24 ans augmentera, diminuera ou restera le même? Justifiez votre réponse.

Enrichissement

Activité d’apprentissage facultative

  1. Demandez aux élèves de travailler individuellement ou en équipes de deux pour créer un produit fini (infographie) illustrant leur concept, au moyen d’une application comme Piktochart ou Google Drawings. Les élèves pourraient aussi créer un produit fini à la main.
  2. Invitez vos élèves du cours de mathématiques ou de gestion de données à étudier la variabilité d’échantillonnage des estimations, à partir des renseignements fournis sur le site Web d’Élections Canada
  3. Trouvez d’autres données électorales (p. ex. le taux de participation électoral par circonscription, le taux de participation aux élections provinciales, territoriales ou municipales, ou des données provenant d’un autre organisme électoral), et demandez aux élèves de les illustrer plus clairement ou plus efficacement.
  4. Organisez un vote simulé pour montrer davantage l’incidence de la participation électorale. Soumettez au vote une activité pour la classe (p. ex. un dîner pizza, le choix d’un film pour une activité cinéma, une sortie éducative, etc.), mais n’accordez le droit de vote qu’à 60 % des élèves. Demandez aux élèves qui n’ont pas pu voter ce qu’ils ont ressenti lorsque le reste de la classe a pris une décision à leur place. Rappelez-leur que vous avez accordé le droit de vote à 60 % des élèves parce que ce taux correspond à peu près au pourcentage de jeunes électeurs qui ont voté à l’élection de 2015. 

Conseils pour l’enseignement

  • Pour l’activité de réflexion, les élèves peuvent écrire leurs réponses avant de les communiquer au reste de la classe. Cette mesure encourage les élèves plus introvertis à participer, et vise à éviter que les élèves ne soient pas influencés par les autres avant de communiquer leurs opinions à la classe.
  • Les protocoles de discussion sont utiles pour faire participer tous les élèves aux discussions académiques et les aider à s’exprimer dans ce contexte.
  • La stratégie des groupes experts (Jigsaw) peut être utilisée pour mettre en commun les idées de tous et améliorer la responsabilisation individuelle des élèves. Cette méthode permet de s’assurer que tous les élèves comprennent le thème qui leur est attribué, et que tous peuvent tour à tour exprimer leurs idées et écouter celles des autres. Elle favorise ainsi la confiance en soi, puisque tous les élèves ont l’occasion de se faire entendre. Dans le cas de la stratégie des groupes experts, des groupes d’élèves de différentes équipes se déplacent d’une station à l’autre pour voir les produits créés.
  • La méthode de la visite d’exposition est plus informelle : les élèves circulent librement dans la classe. Elle peut donner aux élèves l’occasion de discuter entre eux du matériel d’une manière moins structurée. Cette activité prend habituellement moins de temps que la stratégie des groupes experts, mais elle permet moins bien aux élèves de rendre compte de leur travail.
  • Les fiches de suivi comprennent des questions liées à la leçon, auxquelles les élèves doivent répondre par écrit. Les fiches sont un moyen d’évaluer de façon immédiate dans quelle mesure les élèves comprennent la matière, de recueillir des commentaires utiles pour l’enseignement, et de connaître les questions que se posent les élèves pour suggérer de nouveaux champs d’apprentissage. Pour les élèves, les fiches de suivi sont un outil de réflexion qui permet de consolider leurs connaissances et leurs expériences, et d’améliorer leur métacognition. 
     

 

Pour utiliser cette leçon :

Il vous faut